La tristesse au Paradis

         Elle devait avoir 65 ans. Avec ses yeux châtains et ses cheveux brillants, elle semblait beaucoup plus jeune. Assis au café de l’aéroport d’Alger, je devisais avec cette dame qui s’était invitée à ma table à la recherche d’une prise électrique pour charger son téléphone.
En un temps qui ne dépassa pas la demie heure, elle me vit voyager dans sa vie.
Originaire de Annaba, une ville côtière algérienne, elle venait de passer les 30 dernières années de sa vie à Genève. Une ville dont elle aime le rythme et les gens. Pourtant, sa terre natale a toujours réclamé sa part d’elle et c’est pourquoi depuis quelques années elle  y séjourne 2 mois/an.

url.jpg
Son mari a quant à lui décidé de s’installer dans la maison de leur rêve.
Une grosse villa de 7 chambres construite dans un quartier touristique huppé…pied dans la mer.
Elle me raconta le jogging matinal de son mari et ses chiens dans le sable. Le tapis de mer bleue qu’elle voyait de sa terrasse chaque matin.
Bref, elle vivait sur un bout de paradis. Un bout de Paradis conquis à coups de labeur avec son mari.
⁃ Mais alors pourquoi continuez de vivre à Genève ?
 » je ne me sens pas bien chez moi. Je m’y sens seule. La maison est trop grande.  »
⁃ Est ce seulement cela?
« Non, il y aussi que ma vie n’a aucun sens ici. Je ne suis utile en rien. Et par dessus tout, je ne supporte pas l’injustice ambiante, les passe-droit de ceux qui ont les bras longs, la corruption, le non respect de la vie humaine, la misère sur un sol riche en gaz et en pétrole. Bref, toutes ces choses qui nous ont poussé à partir il y a 30 ans ».
Et votre mari, comment vit-il cela ?
 » oh, il est tranquille. Il profite de sa retraite, s’occupe de ses chiens et prend du café et discute avec ses potes »
⁃ vous pourriez faire de même ?
 » Non ce n’est pas mon genre. À Genève, j’ai une vie alors que dans mon paradis, je n’en ai aucune »
La voix de la speakerine annonçant l’embarquement pour Geneve mit précipitamment fin à notre discussion.
Qu’est ce qui vous rendra vraiment heureux ? visiblement, ce ne sera pas plus d’argent, une nouvelle voiture, la gloire. Se réveiller et être certain que notre réveil a un sens, que nous existons pour accomplir quelque chose, est un des sentiments les plus merveilleux que peut expérimenter un être humain.

J’espère que c’est votre cas.

Adama GOROU                                                                                                                                             Human Potential Catalyst

 

Publicités

A propos gorouadama

Adama GOROU is a pasionnate entrepreneur, coach and trainer in leadership and selfgrowth. He has +10 years of work experience in advertising and media. He is CEO of A+ COACHING, the training company through which he lives his life mission of helping people grow by providing them the inspiration and the tools. He believes in a better world shaped by better men and women. He is engaged in many causes as climate change, youth leadership and women empowerment. Through the past years, Adama was awarded with many prizes and distinctions: - Selected as member of the group “New leaders of the future” by CRANS MONTANA FORUM (Switzerland) - Nominated in the top 100 of young economical African leaders under 40 by Institute Choiseul (France, Paris) - Ranked in the top 30 of africa French speaking countries entrepreneurs to follow on twitter. - Selected for the program Young African Leaders Initiative of President Barack OBAMA Adama dream about building up an incubator for young innovative entrepreneurs and a center for ethical leadership as a way to create a new generation of African leaders engaged in social change.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La tristesse au Paradis

  1. Matho dit :

    Il est claire que plus de confort,d’argent et de gloire ne nous rendra pas plus heureux contrairement à ce que la plupart d’entre nous pensons.Exister et vivre pour un but et surtout être la réponse à un une question,la solution à un problème de l’humanité(ne serait ce que de son entourage,de sa famille,de son milieu professionnel) c’est cela qui procure la joie véritable:être utile et savoir que sa vie a un sens!
    MERCI Adams

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s